Blog

Voici quelques pistes de réflexion à savourer et surtout mettre en pratique dans votre quotidien !...

  • Je suis mon pire ennemi !

    Rien ne coupe davantage votre élan que les commentaires émis par la mauvaise personne au mauvais moment. Et la personne la plus critique que vous ayez à affronter est celle qui vit dans votre propre tête. La manière dont vous dialoguez avec vous-même a un impact profond sur votre état émotionnel.

    critique.jpeg

    "Cette voix dans votre tête n'est pas la voix de Dieu. Elle donne juste l'impression qu'elle l'est."
    Cheri Huber

    Si par exemple vous faites une erreur, observez le ton que vous utilisez pour vous parler. Vous dites vous : "Oh chouette, j'ai encore appris quelque chose aujourd'hui" ou bien est-ce plutôt de l'ordre de : "Espèce d'idiot ; tu t'es vraiment planté cette fois" ou "c'est quand que j'apprendrais un jour ?"

    Rappelez-vous un moment où vous avez commis une grosse faute et souvenez-vous de la façon dont vous vous êtes adressé à vous-même. Comment cela sonne t-il ? Est-ce critique, colérique, sarcastique ou résigné ?
    La plupart des gens imaginent que parce ce qu'il y a une voix dans leur tête, ils doivent l'écouter. Or, la critique est censée être constructive, mais si ce que votre voix interne dit ne vous soutient pas, bonjour le découragement !

    chats.jpeg

    Il s'agit cependant de se rappeler que l'intention de la voix critique est positive : elle est là pour nous empêcher de commettre des erreurs et nous aider à mieux faire les choses. Mais encore une fois, pour être utile, la critique se doit d'être constructive.
    Imaginez que vous vouliez soutenir un enfant dans son apprentissage. Si vous criez chaque fois qu'il se trompe, l'enfant perdra rapidement confiance en lui. Mais si vous utilisez une voix encourageante et que vous lui expliquez où faire attention et ce qu'il s'agit d'améliorer, vous créerez un résultat totalement différent.

    Essayez maintenant cette approche sur vous-même :

    1. Rappelez-vous un moment où vous avez commis une erreur et où vous vous êtes durement critiqué. Rappelez-vous exactement ce que vous vous êtes reproché.
    2. Demandez-vous maintenant : "Comment pourrais-je dire le même message de manière encourageante ?"
    3. Replacez-vous dans cet instant où vous avez fait l'erreur. Cette fois, énoncez la critique constructive à la place.
    Au cours des prochains jours, faites particulièrement attention à la manière dont vous vous parlez. Jouez avec le ton de votre voix et le contenu du message jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux.

    Le fait est que : vous avez le choix. A vous de gérer au mieux !

×