Quand le bateau tangue

... si vous naviguez en eaux troubles

...Inquiétude, murmures, découragement, défaitisme, pensées négatives,
ingratitude, cœur troublé, doute, inconstance, culpabilisation,
indécision,
irrésolution, incompréhension, angoisse, colère inavouée, tiedeur, douleur,
dilemme, dualité,ambivalence, souffrance, blocage, surdité,
aveuglement, isolement, sentiment d'urgence, perte de repères,
perte de vision, perte de sens, tourments intérieurs, faiblesse,
refoulement, mauvaise estime de soi,
ressentiment...


Autant d'états internes qui nous font parfois tanguer dangereusement.
Mettre des mots sur notre ressenti et nos attitudes est déjà en soi un premier pas décisif. Certes, ce n'est pas très agréable de regarder en face nos états internes négatifs et nos manquements. Mais c'est encore pire de les ignorer. Ce serait un peu comme si notre bateau perdait le nord et que nous refusions de jeter un oeil sur notre boussole ! Toutes nos réactions à notre environnement et tous nos états d'esprit sont autant de signaux d'alertes à prendre en compte.

Boussole bateau

Il ne s'agit pas de ressasser des idées noires ou de sombrer encore davantage : juste prendre la mesure des "dégâts" pour ensuite mieux décider comment sortir de cette situation.

Le simple fait d'IDENTIFIER notre état présent, nous donne la première clé pour désamorcer un état négatif. Si nous identifions par exemple que nous sommes en mode "angoissé", nous voilà déjà avec un "diagnostic" en main. Car souvent nous ne sommes pas véritablement conscient de ce qui nous plonge dans un sentiment de mal-être. La confusion règne. D'où l'importance de faire cet état des lieux de nos émotions. Nous savons ensuite mieux contre quoi nous battre ou comment agir.

Autre exemple : nous identifions que nous sommes en mode "exaspéré". Regardons en face cet état, prenons-en pleinement conscience. Posons-nous la question : qu'est-ce qui fait que je suis exaspéré en ce moment précis ? Trouvons la raison  : une parole blessante ce matin, un chauffard qui vient de nous faire une queue de poisson, un travail en retard ? Soyons précis ! 
Une fois la cause trouvée, nous avons le moyen d'agir sur notre réaction émotionnelle. Comment ? En la reconnaissant d'une part, et d'autre part en relativisant la gravité du fait. A titre d'exemple, pour le chauffard, nous décidons que cela ne mérite pas de nous gâcher la journée, c'est déjà passé. Pour la parole blessante, nous allons choisir de gérer cela au mieux en parlant à la personne concernée ou encore en nous déchargeant sciemment de cette pression auprès d'une personne de confiance ou bien sûr devant Dieu. Pour le travail en retard, nous allons opter pour une remise à plat et nous lâcher la pression en réorganisant au mieux les choses restant à faire. L'idée est de passer d'un ETAT DE VICTIME (nous nous sentons dépassé et impuissant) à un ETAT D'ACTEUR (nous prenons les choses en main en cessant de subir et nous trouvons une solution adaptée). 
Nous constatons aussitôt que notre humeur et notre état d'esprit ont "switché" en mode POSITIF et PROACTIF. Nous reprenons courage et nous sentons déjà beaucoup mieux, avec plus d'énergie, plus d'options et plus de satisfaction !

Voici un outil ludique pour identifier notre humeur : dans quel émoticone pouvez-vous vous reconnaître en ce moment même ?
 

Cliquer sur ce fichier pour le savoir et notez 1 ou 2 états qui correspondent à votre état d'esprit du moment : Emoticones 2Emoticones 2 (806.71 Ko)

Emoticones

Courage j ai vaincu
Mise epreuve foi endurance
Ne vous inquietez

Nul besoin donc de macérer dans notre eau marécageuse ! Combien d'entre-nous pensons être prisonniers de nos mauvaises pensées ou de nos humeurs changeantes... il n'en est rien. D'une part parce que nous pouvons stopper ces états internes négatifs une fois que nous en prenons conscience. D'autre part, parce qu'en tant que chrétiens nous avons encore plus de raisons et de moyens de nous ressaisir.

La bible regorge de conseils et d'injonctions pour nous encourager à expérimenter pleinement toutes les ressources déposées en nous.

Dans un passage de l'épître de Paul à Timothée, nous lisons ceci :

Car ce n’est pas un esprit de timidé, de lâcheté ou de défaitisme que Dieu nous a donné, mais un esprit de courage, d’amour et d’enthousiasme, c’est un esprit actif et aimant qui nous donne un jugement sain et une parfaite maîtrise de nous-mêmes”. 2 Timothée 1.7

un esprit de courage, un esprit d'amour, un esprit d'enthousiasme,

un esprit actif, un esprit aimant, un jugement sain de nous-même,

une parfaite maîtrise de nous-mêmes !

 

Nous trouvons ici 3 clés pour développer tout notre potentiel en Dieu :

Trois cles
 

1. Identifier les FREINS dans nos vies et les débloquer chaque fois que nécessaire :

- la timidité : manque de confiance, auto-disqualification, mauvaise estime et perte de repères, etc.

- la lâcheté : peurs, angoisses, craintes, refus, désobéissances, etc.

- le défaitisme : pensées négatives, scepticisme, abandons, croyances limitantes, etc.

Ces freins nous empêchent de nous sentir bien et d'agir. D'où la nécessité de les débloquer un par un.

Si nous ne pouvons pas toujours régler un problème dans notre environnement, nous pouvons par contre toujours interférer sur notre propre comportement, sur nos capacités, nos croyances, nos valeurs et notre identité. Nous avons en réalité une grande marge de manoeuvre.


2. Utiliser les RESSOURCES dont nous sommes équipés pour passer à l’action :

- le courage : expériences nouvelles, action, dynamisme, innovation, persévérance, etc.

- l'amour : partage, lien, don de soi, valeurs partagées, bien-être, joie, paix, etc.

- l'enthousiasme : énergie, détermination, capacité de leader, reconnaissance, etc.

- un esprit actif et aimant : travail, motivation, fidélité, fiabilité, efficacité, loyauté, etc.

Ces ressources sont un véritable vivier à notre disposition. Chaque fois que nous puisons en elles, nous sommes positifs et boostés. Nous nous sentons en harmonie avec nous-mêmes et notre entourage et nous sommes poussés à l'action. D'où notre intérêt à les utiliser et les développer au maximum.
 

3. Savoir FAIRE LE POINT objectivement :

- un jugement sain :  sur mes pensées, mes paroles, mes actes, mon environnement, mes capacités, mes valeurs, mon identité en Dieu
- une parfaite maîtrise de nous-mêmes :  self-contrôle, tempérance, excellence, muscler ma foi, développer les fruits de l'Esprit.

Seigneur tu regardes
Faites pour les autres
Achever la course